Le Viaduc du Viaur, une reconnaissance internationale

Pays Ségali Communauté, ainsi que la Communauté de Communes Carmausin Ségala, ont été sollicitées pour participer à un projet de classement à l’UNESCO commun à plusieurs ponts métalliques parmi lesquels le Viaduc du Viaur. Il s’agit d’un projet à l’échelle européenne, qui rassemble les ponts métalliques à grande arche, construits à la fin du XIXe siècle :

  • Le Viaduc de Müngsten en Allemagne (1893 – 1897) – villes de Solingen, Remscheid, Wuppertal ;
  • Le Viaduc San Michele en Italie (1887 – 1889) – villes de Paderno d’Adda et Calusco d’Adda ;
Tauriac de Naucelle - Le Viaduc du Viaur
  • Le Viaduc Maria Pia (1875 – 1877) et le Viaduc Dom Luis (1881 – 1886) au Portugal – villes de Porto et Vila Nova de Gaia ;
  • Le Viaduc de Garabit (1880 – 1884) en France (Cantal) – communes de Ruynes-en-Margeride et Val d’Arcomie. 

Proposer une candidature pour un classement au Patrimoine Mondial de l’UNESCO est un projet de longue haleine. Plusieurs années seront nécessaires à la constitution du dossier. Mais c’est avec enthousiasme que nos deux territoires, Pays Ségali et Carmausin Ségala, rejoignent le projet. Une délégation s’est rendue en février à Solingen, en Allemagne pour participer à un congrès réunissant les représentants des six ponts ainsi que des experts. Le prochain rendez-vous est fixé à l’automne 2019 et devrait avoir lieu en France, avec une réception partagée entre le viaduc de Garabit et le Viaduc du Viaur. Au programme, l’analyse des critères de sélection de l’UNESCO sur lesquels s’appuiera la candidature. À suivre !

  • partager

Fermer le menu